expedition himalaya
Patrick Gabarrou « l’Empereur des Alpes »

Patrick Gabarrou « l’Empereur des Alpes »

Le meilleur ouvreur de voies dans le Massif du Mont Blanc, Patrick Gabarrou est un grimpeur attachant. Il s’offre une première dans la face sud du Cervin versant italien : « Padre […]

Triple crown ou les trois hyper randonnées des USA

Triple crown ou les trois hyper randonnées des USA

Tout le monde connait en France le GR 10 qui est la grande traversée des Pyrénées, ou le GR 20 qui parcoure la Corse dans sa longueur, mais il existe […]

Combien les 8000 sont ils dangereux ?

Combien les 8000 sont ils dangereux ?

On remarque que pour 100 personnes ayant fait le sommet et redescendu au camp de base l’Everest c’est seulement 4% de décès. Mais c’est très différent quand il s’agit du […]

Toutes les infos pour faire le Khan Tengri (7,010 m) en amateur

Toutes les infos pour faire le Khan Tengri (7,010 m) en amateur

Le Khan Tengri d’une altitude de 7,010 m est une montagne pyramidale située au  Tian Shan sur la frontière entre le Kirghizstan et le Kazakhstan. Son ascension se fait soit […]

Les ascensions hivernales en Himalaya

Les ascensions hivernales en Himalaya

Lors d’une discussion entre plusieurs grimpeurs dans un camp de base à plus de 5000 m, tous s’accordèrent sur le fait que, même si ce n’est pas nouveau, les ascensions […]

Evoluer sur glacier en altitude : nos conseils

Evoluer sur glacier en altitude : nos conseils

image : glaciers au Pakistan L’été, la base des glaciers est sèche et l’on peut remonter jusqu’aux premières neiges sans encombre. A partie de là,  il faut s’encorder, car des […]

Les plus hautes montagnes d’Amérique du Nord

Les plus hautes montagnes d’Amérique du Nord

Les plus hautes montagne d’Amérique du Nord sont une invitation au voyage. On trouve des montagnes surprenantes comme le Mont Saint Elias ou le volcan Citlaltépetl, dont vous n’aurez peu […]

Comment préparer son expédition ? Le matériel d’expédition

Comment préparer son expédition ? Le matériel d’expédition

Cet article traite du matériel individuel nécessaire pour un grimpeur autonome de 5000 m à 8850 m. «  le mieux serait de tout avoir en double ». Jean-Christophe Lafaille a […]

Livre : Alpinistes de légende Sur les sommets du monde

Livre : Alpinistes de légende Sur les sommets du monde

Un livre moderne de culture montagne qui présente des profils d’alpinistes hors du commun et leurs grandes ascensions…

Un espagnol seul au sommet du K2

Jorge Egocheaga se serait arreté à seulement 12 m du sommet le 19 juillet 2009

Le Mugs Stump alpine climbing award

Le Mugs Stump alpine climbing award

Un prix pour encourager les ascensions techniques en équipe réduite ou en style alpin comme sur des sommets comme le Latok I, Pakistan, ou le Hunter en Alaska.

L’australien, Andrew Lock, boucle les 14×8000

il finit sa course par le Shisha Pangma

Des français à l’assaut du Baintha Brakk 7285 m

Situé au Pakistan, Karakoram il est non loin de Baltoro Glacier ou l’on retrouve le K2, le Baintha Brakk est surnommé l’ « ogre » du KaraKorum à cause de la grande difficulté de ses voies et l’instabilité météo.

Course pour la première femme au sommet des 14×8000 : à la surprise générale une coréenne en tête.

Oh Eun Sun sud-coréenne en tête avec 13×8000 qui vient de gravir le Gasherbrum I (8.068 m), devance Edurne Pasaban avec 12×8000, Kaltenbrunner 12, Nives Meroi ferme la marche…

Le premier canadien au sommet du Nanga parbat

Le premier canadien au sommet du Nanga parbat

Louis Rousseau devient le premier canadien au sommet du Nanga Parbat. photo louis Rousseau

Le grimpeur Kazakh DENIS URUBKO, l’un des meilleurs grimpeurs actuel, boucle les 14 sommets de plus de 8000 m par le Cho Oyu 8201m

Denis qui a réalisé des ascensions marquantes comme la première ascension du Makalu en hivernale, le broad Peak par une voie nouvelle, ajoute son nom a la prestigieuse liste initiée par Reinhold Messner.

La superbe vidéo de Libor Uher tournée en 2007 au K2 8611 m permet de comprendre les accidents arrivés dans le Bottleneck en 2003, 2006 et plus particulièrement en 2008

Le film montre l’exposition liée au passage du « Bottleneck » ou l’on voit les alpinistes effectuer une traversée en glace juste sous un énorme sérac. On comprend qu’à la redescente du sommet en 2008, ceux qui étaient au dessous du sérac lors de sa chute étaient perdus, aussi bien que ceux qui se trouvaient au dessus sans cordes ni piolets traction. Jean Christophe Lafaille m’avait confié que si « Ca n’avait pas été le K2, je n’y serais pas passé » credit photo : gilles bouchet