expedition himalaya
Previous
Ueli Steck Annapurna et Shishapangma a t-il vraiment fait ces sommets ?

Ueli Steck Annapurna et Shishapangma a t-il vraiment fait ces sommets ?

L’alpiniste Ueli Steck annonce une nouvelle ascension technique, la face sud de l’Annapurna.  Comme cela avait déjà été le cas pour  la face sud du Shishapangma cette annonce est faite sans preuves directes.

C’est ainsi qu’il déclare avoir fait le sommet de l’Annapurna en indiquant avoir perdu sa caméra pendant la montée. “In this way I lost one of my down glove and my camera was thrown out of the wall.”

Aucune des personnes présentes au camp de base dont le photographe de l’expédition ne peut confirmer ses dires. Un certain flou règne dans les déclarations puisque certains auraient peut être vu une trace mais sans pouvoir réellement confirmer ce fait.

On peut comprendre que ces incidents arrivent, mais pas à répétition : car déjà en 2011, il annonçait une performance technique solo en face sud du Shishapangma toujours sans preuves directes du sommet, et en déclarant que sa caméra avait « gelé ».

En 2009, on ne trouve pas pour son ascension du Makalu, sauf erreur, de documents visuels attestant de sa réussite du sommet.

Comme nous l’avions expliqué sur altissima.org,  il est parfois difficile de prouver son ascension quand on est seul en montagne, mais quand on est une star de l’alpinisme et que l’on a d’importants budgets d’expédition rien n’empêche l’utilisation de Trakker GPS (qui ne pèse quasiment rien) utilisé par bon nombres d’alpinistes ou aventuriers aujourd’hui :

“Faire l’ascension d’une voie technique ou d’un 8000 sans témoins, en annonçant comme aux J.O un temps chronos sans documents « directs » et communiquer votre performance aux médias, c’est s’exposer à entretenir le doute…” source altissma.org

Lorsque les médias du monde entier annonçaient en 2010 que Oh Eun-Sun était la première femme au sommet des 14 8000 nous avions fait un article sur www.altissima.org pour annoncer que c’était Edurne Pasaban qui était bien incontestablement la première femme à réussir les 14 8000. Car cette dernière avait toujours réalisé ses ascensions dans une grande transparence et bénéficiait des témoignages d’autres grimpeurs alors que nous avions de fortes suspicions à l’égard des déclarations de Oh Eun-Sun.

Là encore l’emballement médiatique avait précédé à tort la réalité des faits.

Il faut se souvenir que Reinhold Messner et Jerzy Kukuczka furent obligés de refaire des ascensions par manques de preuves et d’assurer ainsi définitivement leur crédibilité.

Image capture d’écran vidéo.

 

Les commentaires sont indisponibles.