expedition himalaya
Previous
Comment préparer son expédition ? Le matériel d’expédition

Comment préparer son expédition ? Le matériel d’expédition

Cet article traite du matériel individuel nécessaire pour un grimpeur autonome de 5000 m à 8850 m.

«  le mieux serait de tout avoir en double ». Jean-Christophe Lafaille a propos du matériel a emporter avec soi en expédition sur les plus hautes montagnes.

Sur le grimpeur :

La tête :

  • Une lampe frontale, on part à 04 ou 05 h du matin pour éviter les fortes chaleurs et le rayonnement du soleil sur la neige comme les journées d’effort peuvent être longues.
  • Un bonnet enveloppant qui peut couvrir les oreilles.
  • Un masque pour le visage.
  • Une casquette ou un bob, en altitude le soleil peut être très fort.


Le corps :

Il faut pratiquer la technique du multi couche pour s’adapter aux conditions météos.

A plus de 5000 m, il peut faire très froid mais aussi très chaud !


Bas du corps :

  • Un pantalon de montagne avec une ceinture réglable légère en nylon (la ceinture est souvent intégrée sur les pantalons de montagne récents) car on perd du poids pendant l’expédition.
  • Un sur-pantalon imperméable, pas la peine d’investir dans du haut de gamme, de toute façon il finira plein de trous…
  • Un pantalon en duvet que l’on peut mettre par-dessus sans a avoir a enlever ses chaussures et crampons.


Haut du corps :

  • Sous vêtement respirant évacuant la transpiration vers l’extérieur, éviter le coton qui garde la transpiration.
  • Une micro polaire
  • Une polaire
  • Une veste technique de montagne avec des Zip sous les bras et/ou sur l’avant. Dans l’effort, le corps a besoin d’être refroidi pour éviter le coup de chaleur ou hyperthermie, le paradoxe est que le risque est important en altitude, du a une importante déshydratation et un effort soutenu.


Chaussures :

Pour les expés du type Alaska et jusqu’à 8000 m en Himalaya une paire de coques plastiques Asolo AFS 8000 munie d’une sur-botte fait parfaitement l’affaire, le modèle AFS est chaud et précis.

A plus de 8000m, on n’échappe pas aux Everest GTX, Millet, si l’on veut garder ses orteils !

On les prendra en générale une taille au dessus de sa pointure.

Des chaussettes chaudes mais attention de bien essayer les chaussures avec les chaussettes que l’on va emmener.

Crampons en aciers de type Simond Makalu II semi automatique.


Dans les poches près du corps on peut mettre les piles de rechange et batteries crème solaire, tube a lève, bombons, barres céréales.


Plusieurs paires de gants pour s’adapter aux divers besoins de préhension et d’isolation thermique : une paire de gant polaire coupe vent avec du grip pour les manips de cordes, descendeur…Une paire de moufle en duvet ou synthétique, éviter les modèles « trop gros », vous ne pourrez faire aucune manip sans être obliger de les enlever, il faut bien vérifier la préhension qui est très différente suivant les modèles et marques.


Dans le sac :

Un masque de ski qui fera office de lunette de secours

Une paire de gant de secours, et oui cela fait  “ancienne école “, mais si l’on veut éviter d’avoir des doigts en moins…

Matériel de bivouac :

  • Un duvet (optionnel), “je n’emporte pas toujours de duvet mais dors dans ma combinaison pour les derniers camps” déclare gilles.
  • Une paire de chaussettes et un sous vêtement sec pour la nuit dans un emballage étanche (Ziplock).
  • Pantalon et veste en duvet ou combinaison d’altitude.

Matériel de cuisine :

  • Un réchaud a gaz léger, cartouche mélange butane propane.
  • Le support de réchaud de la marque ou une planche en bois permettant de stabiliser le réchaud pour éviter de se renverser de l’eau bouillante directement sur les couilles par -40 !
  • Couvert, gobelet.
  • Gourde avec grande ouverture pour éventuellement casser la glace ou thermos. Eviter les pochettes souples genre Camel back, le tuyau gèle.

Matériel de réparation tente :

  • tube réparation arceaux et Duck tape


Sur le sac :

  • Une tente d’expé Mountain Hardwear EV2 ou EV3 (- 3 kilo)
  • Des bambous pour fixer la tente et baliser le parcours.
  • Un matelas mousse, les autogonflants sont à proscrire si l’on ne veut pas dormir dans la neige sans matelas.
  • Un casque, optionnel en fonction du type de parcours neige ou rocheux.
  • Un pelle a neige (optionnel)


Matériel technique :


Corde :

Pour un grimpeur seul, un brin de 8mm de 20 ou 30 m pour pouvoir franchir un ressaut en glace ou rocher.

Pour deux, idem si l’objectif ne comporte pas de long relais.

Si l’objectif  comporte des relais, une corde a double en deux brins pour éviter qu’un seul grimpeur porte toute la corde.


Sur le baudrier :

2 à 4 broches à glace suivant l’objectif, 2-3 dégaines, mousquetons libres, sangles, descendeur, lot de pitons variés.

Système de mouflage / auto assurage : autobloquants, cordelette.


Deux bâtons télescopiques


La bouffe :

En fait en altitude on ne prend que le petit déjeuner et le diner.

Le déjeuner est composé de bombons, barres céréales, fruits secs….whisky…

Le matin, on se fait chauffer un café et de l’eau chaude pour le thermos ou gourde, par exemple on peut manger des galettes locales faites par le cuisiner du camp de base.

Le diner est consacré « a faire de l’eau » pour se réhydrater et remplir les gourdes pour la nuit.

Une soupe, des pates précuites, et au lit.

Ne pas oublier sel et PQ.


Topo, médias :

Emmener un croquis, une photo, un topo de la voie.

Un altimètre, boussole.

Un appareil photo, camera….


Piolet :

Ne pas oublier un ou une paire de piolets.

Une « canne a pêche » fait l’affaire avec un bâton télescopique pour l’Everest. Ne pas oublier d’isoler la tête du piolet avec de la mousse enrobée de Duck tape afin d’isoler la main de l’acier.

Pour un objectif plus technique une paire de piolet traction pour passer des sections verticales, séracs…



Matériels camp de base :Liste non exhaustive.

Petit matériel  camp de base en vrac :

Pince multi outils, Duck Tape/miroir de poche pour le rasage, mousse à raser petit format, on se rase peu en expé, piles, réveil, lunettes de soleil de rechange, sacs poubelle ou étanche, DQEcrire….


Pour les plus « riches » :

  • Panneaux solaires
  • Téléphone satellite
  • Ordinateur portable
  • Masseur
  • ipod…


Pour les plus « hard » :

  • Lime à crampons
  • Liof pour les camps d’altitude (berk !)
  • La copine livrée par hélico au camp de base.
  • Barre de traction…


Trousse à pharmacie :

  • Aspirine
  • Immodium, Ercefluril (si vous ne savez pas a quoi cela sert…)
  • Un Antibiotique général
  • Compresses et désinfectant pour d’eventuelles plaies.
  • Après on peut rajouter ce que l’on veut :  Biafine, Nifluril….


Ne pas oublier de tester du matériel neuf avant de partir, cela peut éviter des surprises un fois sur place.


Voilà, a vous de jouer !

Pas de commentaires pour l’instant... Soyez le premier !

Laissez un commentaire