expedition himalaya
Previous
Pourquoi les chiffres du nombre de Coronavirus (covid 19)sont faux en France

Pourquoi les chiffres du nombre de Coronavirus (covid 19)sont faux en France

Les chiffres français sont ils totalement faux concernant l’épidémie de Coronavirus en France ? Pourquoi ? Quand en France on annonce 9058 cas le 19 mars 2020 c’est en réalité plus de 80 000 personnes qui sont ou ont été contaminées.

Si l’on considère qu’en Allemagne il y a 11,65 fois moins de morts qu’en France par rapport au nombre de dépistés mais qu’ils testent systématiquement les personnes, pour connaitre le nombre réel en France de personnes positives il faudrait multiplier le nombre de cas français par 11,65 fois et l’on obtiendrait un chiffre de 105 525.

 

Le 19 mars 2020 la France annonce 9058 cas dépistés en France pour 243 décès ce qui donne un pourcentage de décès de 2,68 %.

Pour Allemagne c’est 13093 dépistés positifs pour 31 morts soit 0,23 % de décès.

Pour l’Italie c’est 35713 cas pour 2978 décès soit 8,3 % !

 

Pourquoi  une telle différence entre ces trois pays ?

Pour l’Italie, le système de santé est à saturation donc le nombre de décès est élevé en pourcentage et plus l’épidémie progresse plus le pourcentage de décès à tendance à augmenter en proportion. Le dépistage ne se fait qu’en arrivant à l’Hôpital. 

Pour la France, le dépistage concerne uniquement les cas graves et le personnel soignant, donc des personnes déjà en difficultés. Tous les autres qui ont eu ou on le coronavirus ne sont ou ne seront pas dépistés car ils n’ont pas eu de problèmes graves comme un détresse respiratoire par exemple.

 

Pour l’Allemagne, c’est très différent le dépistage est massif :

“Depuis le début [de l’épidémie], nous avons systématiquement demandé à nos médecins de tester les gens”, indiquait le docteur Lothar H. Wieler, président de l’Institut Robert Koch, lors de la conférence de presse quotidienne de l’organisation le 11 mars, cité par Euronews. Le pays dispose en effet d’une capacité de dépistage massive évaluée “par les autorités allemandes à 12 000 tests par jour” grâce à un “maillage territorial important de laboratoires”, souligne Laurent Desbonnets.

Un autre exemple la Corée du sud ou la courbe de virus baisse aussi avec une politique de dépistage massif :

Avec environ 20 000 tests par jour et plus de 260 000 depuis le début de l’année, la Corée du Sud a adopté une politique de dépistage massif qui lui a permis d’infléchir la courbe de progression du virus dans sa population. Pour rechercher les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec un malade, toutes les données personnelles sont exploitées : bornage des téléphones, utilisation des cartes bancaires… Les tests réalisés à titre préventifs permettent une meilleure prise en charge des citoyens.

 

Le plus intéressant est de comparer la France et L’Allemagne puisque les systèmes sanitaires sont comparables et ne sont pas à saturation pour l’instant.

 

Pourquoi la France à  un pourcentage de décès de 2,68 % et l’Allemagne de 0,23 %  par nombre de dépistés positifs ? 

 

Tous simplement parce que l’Allemagne dépiste plus et la France dépiste principalement les cas graves. De plus l’Allemagne est moins rentrée dans la crise sanitaire. 

 

On peut facilement comprendre que si en France les médecins testaient systématiquement les personnes, le chiffre du nombre des personnes positives serait beaucoup plus élevé, du coup le pourcentage de décès serait plus faible que les 2,68 % actuel.

 

Si l’on considère qu’en Allemagne il y a 11,65 fois moins de morts qu’en France par rapport au nombre de dépistés mais qu’ils testent systématiquement les personnes, pour connaitre le nombre réel en France de personnes positives il faudrait multiplier le nombre de cas français par 11,65 fois et l’on obtiendrait un chiffre de 105 525.

 

Autre exemple quand on aura officiellement 30 000 personnes positives, c’est en fait plus de 300 000 qui on ou aurons été infecté en France.

 

Evidemment ce chiffre n’est pas une réalité mais on peut estimer que probablement 70 000 à 80 000  personnes ont été infectées en France auquel il faut rajouter les personnes ne présentant pas de signes cliniques ou qui vont avoir une simple toux…et là on est plutôt sur 100 000 personnes….

 

Comme le confirme Le ministre de l’Education , citant “ce que disent les scientifiques”, que “50 à 70% de la population in fine finit par être contaminée par le virus”. “Et c’est d’ailleurs ça qui met fin au virus puisque ça crée une forme d’immunité majoritaire, et donc le virus s’éteint de lui-même”, a-t-il ajouté.

 

Premier ministre, Edouard Philippe. “Comme vous le savez, depuis le début, la stratégie ce n’est pas d’empêcher que le virus passe – on sait qu’il passera probablement par plus de la moitié d’entre nous – mais c’est de faire en sorte qu’il passe de la manière la plus étalée possible dans le temps”, a-t-il répondu.

La crise du coronavirus démontre aussi que l’Europe n’existe pas et que seul le chacun pour soit compte  le système de santé des italiens est a saturation alors que ses voisins notamment les allemands disposent de nombreuses places en réanimation, cependant ils n’ont pris aucun italien !

Il existe une carte du monde qui répertorie les chiffres du nombre de contamination par pays.

Voir la carte : https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Coronavirus : pourquoi le taux de mortalité est-il aussi faible en Allemagne ?

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-pourquoi-le-taux-de-mortalite-est-il-aussi-faible-en-allemagne_3871743.html

http://www.leparisien.fr/societe/tests-du-coronavirus-comment-ca-fonctionne-a-l-etranger-18-03-2020-8282625.php

Les commentaires sont indisponibles.