expedition himalaya
Previous
Hommage à Maurice Herzog

Hommage à Maurice Herzog

Ce n’est pas sous une avalanche qu’a l’âge de 93 ans que Maurice Herzog est mort. Il vient rejoindre la liste des grimpeurs morts cette année  comme Patrick Edlinger récemment, ou encore Ludovic Challéat en route vers les 14 8000 au Manaslu.

Tout a été écrit sur Maurice Herzog et Louis Lachenal pour la première de  l’Annapurna, le 3 juin 1950, donc on ne s’étendra pas là dessus.

L’ascension à l’Annapurna sera la première sur un sommet de plus de 8000m, qui aura le mérite, (avec les ascensions de Rudolf Messner) de débloquer psychologiquement les actions au delà de ce que l’époque considérait alors comme une limite extrême.

Cette ascension a été racontée par Maurice Herzog dans son livre “Annapurna,  premier huit mille” qui popularisera les courses de très haute altitude et encouragera les vocations. Ce livre, un peu technique dans les explications, raconte l’épopée de l’expédition française,  reprenant une partie du trekking du tour de l’Annapurna, au Dhaulagiri 8180m, objectif principal de l’expédition.

Cette époque est celle des assauts de très haute altitude, puisque dans les 11 années qui suivent, les autres 8000 tombent avec en second le 29 mai 1953, l’Everest gravi par  Edmund Hillary et Tenzing Norgay puis le Nanga Parbat 3 juillet 1953   Hermann Buhl solo pour le troisième. le quatrième : le K2 8611 m le 31 juillet 1954    Achille Compagnoni et Lino Lacedelli.

On retiendra de lui la photo de légende où il brandit le piolet de la «victoire sur l’Himalaya», en 1950. Gaulliste et ancien résistant, l’alpiniste Maurice Herzog, qui avait également embrassé une carrière politique, est mort vendredi à l’âge de 93 ans. Le Figaro

Les grandes ascensions de cette époque ont permis de faire connaitre l’alpinisme et ses valeurs à la société française, a tel point que Herzog avait été secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1958 à 1965.

L’alpinisme n’est pas un sport a proprement parler: le foot est un sport, le tennis est un sport,….L’alpiniste met en jeu sa propre vie face à un milieu hostile, c’est une philosophie.Il est dommage que cette pratique n’ai plus l’aura des années 60-70.

Aujourd’hui, la précédente  ministre des sports avait été  championne de France en karaté de posture…

Maurice Herzog fera un ministre français des sports aussi compétent qu’indiscutablement représentatif, ce qui ne sera pas toujours le cas par la suite …

Source : www.lefigaro.fr

 

 

 

Les commentaires sont indisponibles.