expedition himalaya
Previous

update : bagarre à l’Everest entre alpinistes professionnels et Sherpas

Même si les faits qui ont déclenché cette affrontement ne sont pas parfaitement clairs et chacun défend sa version, c’est quand même une première….La cordée  Simone Moro et   Ueli Steck voulaient réaliser une première, leur objectif semble atteint !

Ce qui est moins connu du grand public c’est que les bagarres, altercations en Himalaya dans les camps de base, en montagne sont monnaie courante.
La fatigue, les enjeux, l’ambition de chacun et l’hypoxie contribuent à mettre les caractères à rude épreuve, un rien suffit pour déclencher une bagarre.

Je me souviens au K2 un alpiniste italien qui récupère l’emplacement que j’avais creusé devant d’autres alpinistes de son expédition, et de la plus mauvaise foi,  prétend l’avoir creusé  et me menace de coups de piolet… résultat, ne voulant pas me fâcher avec la plus grosse expédition présente au camp de base j’abandonne  pour recommencer plus loin…

Les affrontement avec les sherpas sont plus rares, de plus  ils savaient parfaitement qui sont Simone Moro(The North Face) Ueli Steck (Mountain Hardwear)  et sont  plus respectueux des grimpeurs autonomes et amateurs que des vedettes …

L’incident est intervenue entre le camp 2(7200m) et camp 3 versant népalais de l’Everest.

Il semble que suite à des chutes de glace provoquées par le trio de grimpeurs (avec un troisième grimpeur)en dépassant des Sherpas qui fixaient les cordes fixes(7400m) dans la face sud du Lhotse pour la voie normale de l’Everest, que l’incident est arrivé.

La version des grimpeurs :

L’un des sherpas a accusé l’un des grimpeurs de ” l’avoir touché” et après cela a  dégénéré, les Sherpas sont devenus “fous furieux” obligeant les grimpeurs a quitter le camp de base “sous les jets de pierre”.

la version des Sherpas :

Il avait été convenu le matin que seul les sherpas monteraient ce matin là fixer les cordes et personne d’autre ne devrait être là pour pouvoir les laisser travailler tranquillement, maintenant Moro et Steck ne semblaient pas au courant de cette décision prise au camp de base par les grosses expédions commerciales. Le sherpa “touché” par Steck le dit à Moro qui lui répondu avec des insultes en népalais…

Bref chacun sa version…

Les commentaires sont indisponibles.